mercredi 26 avril 2017

Dîners littéraires de la Maison de la Francité à Bruxelles

Il y a quarante ans, la Maison de la Francité a été créée par des Bruxellois francophones qui souhaitaient préserver la vivacité de leur langue face à l'anglais (suite à l'arrivée des fonctionnaires des institutions européennes et de l'Otan) et au néerlandais (suite aux problèmes communautaires de l'époque). Elle est installée dans un bâtiment de la rue Joseph II, construit au 19ème siècle et restauré à l'identique en 2013. Son style varie entre néoclassicisme et Art Nouveau. Ses activités sont nombreuses : conférences, débats littéraires, concours de textes, prêt de 250 jeux de langage, p.ex. Elle accueille aussi l'Espace Césaire de l'ONG Coopération Education Culture qui propose une bibliothèque de prêt d'environ 10.000 livres de littératures africaine, caribéennes et des diasporas.

Parmi les activités de la Maison de la Francité, attardons-nous sur ses dîners littéraires lancés en septembre 2015 :  une conférence de 45 minutes suivie d'un débat animé par Rony Demaeseneer se déroulant autour d'un petit repas concocté par un restaurateur bruxellois. Bibliothécaire-documentaliste à Saint-Josse, chargé de cours en histoire et techniques du livre, il est également auteur, publie régulièrement dans diverses revues, et a collaboré en 2014 au "Dictionnaire Rimbaud" publié par Laffont.

Les invités de cette saison 2016-2017 sont Joseph Ndwaniye, Kate Millie, Kenan Görgün, Rossano Rosi, Alain Berenboom, Pascale Bourgaux, Roel Jacobs et Benoît Peeters.

Rony Demaeseneer confie :   "Mon nom leur avait été soufflé par plusieurs personnes qui connaissaient mon parcours d'animateur et de modérateur, notamment Milady Renoir, directrice de l'asbl Kalame dont les bureaux sont hébergés dans le bâtiment de la Maison de la Francité. Depuis plus de quinze ans, j'anime des rencontres pour différents événements. Je l'ai fait pendant cinq ans pour les Jeudis Lire au palais des Beaux-Arts de Bruxelles pour le Service de Promotion des Lettres autour de l'actualité littéraire en Belgique francophone et trois années durant pour le festival Passa Porta, la Foire du Livre de Bruxelles et différents festivals comme Etonnants voyageurs à Saint-Malo ou encore pour le Marché de la Poésie de Paris. J'ai également mis sur pied "Embarquez lire" qui propose, durant l'été, des rencontres à bord d'une péniche sur le canal de Bruxelles.

Avec le directeur, nous avons opté pour une formule "Dîners littéraires bruxellois" qui correspondait aux nouvelles lignes directrices de la Maison de la Francité et au souhait de ré-ancrer l'institution au cœur de Bruxelles. D'où la volonté de centrer ces soirées-rencontres autour d'auteurs qui ont un rapport plus ou moins étroit avec Bruxelles parce qu'ils y habitent, y travaillent, écrivent sur la ville, ou tout cela à la fois! Cela dit, j'ai carte blanche pour adapter selon mes choix, goûts, affinités, ce qui est très motivant. Ma volonté était aussi d'inviter des auteurs issus non seulement d'univers différents mais aussi de cultures diverses de par leurs origines ou leurs parcours.

Mon rapport à la littérature belge n'est pas venu immédiatement. Les auteurs qui composent ma cartographie littéraire ne sont pas a priori d'origine belge, même si Michaux a longtemps été un de mes écrivains de chevet. La découverte de la littérature belge s'est faite par le biais justement des rencontres que j'ai pu animer, donc finalement par le biais de contemporains comme Verheggen, Cliff, Izoard, Delaive, Logist, Berenboom, Nicolas Marchal, etc. Il y a eu, surtout, la rencontre décisive avec André Blavier chez lui à Verviers deux ans avant sa mort, dans le cadre d'un mémoire que j'ai consacré aux bibliothécaires-écrivains dans la littérature belge et française depuis 1830 et la figure incontournable de Charles Nodier. Mon amitié avec Jean-Baptiste Baronian m'a aussi poussé à lire du belge. Au point de faire partie à présent du comité de lecture de la collection Espace Nord, patrimoine de la littérature belge. Au fil des lectures belges donc, de nombreuses découvertes essentielles :  Marcel Thiry, Werner Lambersy, Paul Emond, Guy Vaes, Louis Delattre, Pascal De Duve, les textes fulgurants de Rops, Gilkin, etc. Je m'intéresse, entre autres, aux minores de la littérature belge, comme Raymond Ceuppens, Louis Delattre, Max Deauville, André Blavier".

Plus d'infos :   www.maisondelafrancite.be

1 commentaire :

  1. Tel/whatsapp: +229 61 82 42 84

    Grand féticheur SORCIER dit PAPA DJAKPATA Voyant féticheur VODOUNON donneur de portefeuille Magique d'argent peut intervenir dans les domaines suivants :Jeune étudiants diplômé homme d'affaire femme vous qui avez besoin d'argent pour réaliser des projet et réaliser vos rêve plus de soucis pour avoir de l'argent contactez votre Marabout sorcier féticheur PAPA VODOUN pour vos portefeuille Magique valise d'argent .

    Portefeuille Magique pour vos affaire qui donne 20.000€ par semaine .
    Portefeuille mystique magique qui donne 50.000 € $ par jour et mois pendant 1 ans
    Portefeuille Magique qui vomis de l'or et de l'argent par jour 10.000€$ par jours 2 ans
    VALISE MYSTIQUE MULTIPLICATEUR DE BILLET DE BANQUE QUI DONNE 200.000€ PAR JOURS PAR MOIS
    VALISE MAGIQUE MYSTIQUE QUI DONNE 500.000€ PAR MOIS PAR JOURS POUR HOMME D'AFFAIRE POLITIQUE
    VALISE MAGIQUE DE BANQUE MULTIPLICATEUR DE BILLET DE BANQUE DES EUROS € DOLLARS PAR JOURS
    STATUETTE QUI VOMIS DE L'OR ET DE L'ARGENT
    voici mes contacte
    Tel/whatsapp: +229 61 82 42 84
    tel/viber:+229 61 82 42 84
    tel: +229 61 82 42 84
    Email: maitredjakpata@gmail.com
    Email:hebiossomaitre@gmail.com
    site web :https://maitredjakpata.wixsite.com/retour-affectif

    RépondreSupprimer