mardi 24 mars 2009

"Sur les pas des écrivains en Hainaut" (Robert Desessarts)

La série "Sur les pas des écrivains" est intéressante et agréable à lire : elle nous raconte où des auteurs sont nés ou ont séjourné, et elle nous explique, à l'aide d'extraits de livres, comment une région (ici la province du Hainaut) les a inspirés. En voici quelques exemples!

Chef-lieu du Hainaut, Mons a inspiré Charles Plisnier, Fernand Dumont et Charles Bertin. Mais Constant Malva fait remarquer dans son "Journal d'un mineur" : "La ville de Mons, qui touche au Borinage par Jemappes et par Cuesmes, n'appartient pas au Borinage. Le Montois dédaigne le Borain qui le lui rend bien". Né à Quaregnon, Constant Malva est l'auteur de plusieurs livres qui décrivent les difficiles conditions de travail dans les charbonnages (littérature prolétarienne). Le Borinage sert aussi de décor à "Happe-chair", un livre de Camille Lemonnier racontant la révolte des ouvriers contre le chômage et les baisses de salaire. Notons que la prison de Mons a accueilli, au 19ème siècle, l'écrivain Paul Verlaine, condamné pour avoir tiré deux coups de révolver sur Rimbaud!

Le château de Beloeil garde le souvenir du prince Charles-Joseph de Ligne, invité régulier des Cours européennes, qui a laissé de nombreux écrits intéressants sur la vie au 18ème siècle. Le village d'Erbisoeul accueille depuis de nombreuses années Pierre Coran, auteur de nombreux livres pour enfants et père du poète Carl Norac. Non loin de là, c'est à Lens que Paul Cuvelier a créé le personnage de bande dessinée Corentin avec le scénariste Van Hamme. Roger Foulon a fait connaître l'histoire de sa région de Thuin et y a développé de nombreuses activités littéraires, notamment à travers sa revue "Les feuillets du Spantôle". Rièzes a vu naître Arthur Masson qui a créé le personnage de Toine Culot, le maïeur du village imaginaire de Trignolles. Quant au poète Emile Verhaeren, il vivait plusieurs mois par an en bordure de la forêt du "Caillou-qui-bique" à Roisin.

Passons à la région du Centre. Une rue de La Louvière rappelle le souvenir de la Louviéroise Marguerite Bervoets, poète et essayiste, décapitée en 1944 à l'âge de trente ans. C'est à Marcinelle qu'est né Jules Destrée, ministre belge des Arts et Sciences et créateur de l'Académie Royale de Langue et de Littérature françaises de Belgique. De son côté, Xavier Hanotte évoque Gosselies, sa ville natale, dans son roman "Manière noire". Fleurus a vu naître les deux frères romanciers Bernard Tirtiaux et François Emmanuel. Ajoutons aussi que Marcinelle a été un haut lieu de la bande dessinée belge à travers le "Journal de Spirou".

Remarque : la région de Tournai est reprise dans le livre "Sur les pas des écrivains de l'Escaut" qui présente notamment le Jardin des Poètes dans le petit cimetière du Mont-Saint-Aubert.

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire