samedi 9 mai 2009

6ème Festival International et Marché de Poésie à Namur

Pour la sixième année consécutive, la poésie sera à l'honneur à Namur du mercredi 10 au dimanche 14 juin 2009. Le programme complet se trouve sur le site de la Maison de la Poésie de Namur (www.mplf.be). Parmi les poètes belges invités à ces activités :

Alain Dantinne : Né à Namur, fils naturel du Velvet Underground et de mai 68, il n'a jamais pu placer ses mots dans les vers cadencés de la poésie élégiaque. A partir de l'an 2000, il consacre une plus grande partie de son temps à l'écriture, il écrit des romans, dont un pastiche "Hygiène de l'intestin". Prof de philosophie et de littérature, c'est le doute qu'il enseigne, une rage de vivre qu'il veut transmettre à ses étudiants. La poésie est pour lui le dieu, le seul, de la réconciliation impossible. Un recueil d'aphorismes vient de sortir aux éditions Finitude.

Franz De Haes : Poète, essayiste et traducteur né à Bruxelles. Publication de cinq livres de poésie parmi lesquels "Bréviaire d'un week-end avec l'ennemi" (éditions Le Cormier), prix triennal de la communauté française de Belgique en 1983, et "Terrasses et tableaux" (éditions Le Taillis-Pré). En 2001 paraît sa traduction de Samuel Ha-Naguid, "Guerre, amour, vin et vanité" aux éditions du Rocher. Publication d'une nouvelle traduction commentée de sept prophètes bibliques dans la revue "L'Infini" en 2001-2008.

Jacques Demaude : Né à Quaregnon (Borinage), il a fréquenté l'Institut d'Etudes Sociales de Mons et la Faculté Théologique Protestante de Paris. Objecteur de conscience privé de ses droits civils et politiques jusqu'en 1965, il a exercé divers métiers, en dernier celui de journaliste. Après un silence involontaire de vingt ans, il se consacre à la poésie ainsi qu'à la traduction poétique (Hölderlin, Heine, les expressionnistes, les poètes juifs de langue allemande) depuis 1983. Publications de vingt oeuvres à ce jour, dont huit recueils de traduction. Le dernier titre paru est "La Nuit veut une étoile".

Anne-Marie Derèse : Bercée par la Sambre et la Meuse, Anne-Marie Derèse restera fidèle à la Wallonie et à ses légendes. Elle a eu trois rencontres importantes dans sa vie : Andrée Sodenkamp en 1977 qui lui ouvre les portes de la poésie et la conseille ; Alain Bosquet qui va beaucoup l'aider et l'encourager en lui ouvrant des maisons d'éditions parisiennes ; Liliane Wouters qui lui ouvre ses anthologies, une rencontre décisive. De nombreux recueils traduits et laurés virent le jour. En 2008, Le Coudrier proposait "Qu'importe si le sol est rouge". Elle a reçu de nombreux prix dont le Prix Maurice Gauchez en 1980, le Prix Van Lerberghe en 1984 et le Grand Prix de Poésie en 2000.

Rose-Marie François : Poète, philologue, romancière et rhapsode. Auteure d'une trentaine de livres (poèmes, récits, romans, anthologies, essais, ...) sont publiés en divers pays et traduits dans une douzaine de langues. Formée au théâtre, elle dit sur scène ses poèmes et ceux qu'elle traduit. Maître de conférences à l'Université de Liège et membre honoris causa de l'Université de Lettonie. Elle anime des séminaires et ateliers de traduction littéraire. L'auteure a reçu de nombreux prix dont le Prix de la Pensée Wallonne 2002 et le Prix du Hainaut 2008 pour "Et in Picardia ego".

Guy Goffette : Poète et prosauteur, il est né à Jamoigne. Il a été tour à tour enseignant, libraire, éditeur des cahiers de poésie Triangle et de l'Apprentypographe. Il a beaucoup voyagé avant de poser ses valises à Paris où il vit actuellement. Il est membre du comité de lecture Gallimard. Poète avant tout, même lorsqu'il écrit en prose, il a obtenu en 2001 le Grand Prix de Poésie de l'Académie française pour l'ensemble de son oeuvre.

Laurent Hendschel : Né à Namur, il est traducteur. Publication de nouvelles et de contes en langue wallone dont "Sacwantès faviretes did hute did ci", "Did lon". Publie également des recueils de poèmes en wallon : "Ridadje" et "Rin n' nos rtint/ Rin n' nos ratind", et des traductions éparses de Neruda, Marti i Pol, Lorca, Bukowski, Rimbaud, Ronsard, ... Il a publié en français un recueil inédit, "Le souffle bref" (2008).

Werner Lambersy : Né à Anvers en 1941, il écrit et vit à Paris depuis 1982 où il fut chargé de la promotion et de la diffusion de la poésie francophone de Belgique. On ne compte plus le nombre de recueils de poésie, de livres d'artistes ou d'ouvrages en prose qu'il a publiés chez de nombreux éditeurs. Il a été également le lauréat de nombreux prix littéraires dont le Prix du Grenier aux Chansons en 1967 et le Prix de Poésie de l'Académie française en 2005. En 2004, Actes Sud publie son anthologie personnelle intitulée "L'éternité est un battement de cils". Werner Lambersy est un des poètes belges francophones les plus traduits en langue étrangère.

Philippe Mathy : Né au Zaïre et de nationalité belge, sa passion pour la peinture le pousse à organiser des expositions : il fonde en 1987 l'asbl "Le front aux vitres", galerie d'art et rencontres poétiques. Il reçoit le Prix George Lockem de l'Académie Royale de Langue et de Littérature françaises de Belgique en 1978 pour "Promesse d'île". Le livre "Le sable et l'olivier" est à l'origine de notes ramenées de voyages dans le Sahara. Eluard, Norge et Philippe Jaccottet sont indéniablement des poètes auxquels il reste très attaché.

Robert Schaus : Né à Nieder-Emmels (Saint-Vith), il a enseigné les langues germaniques à Auvelais, Kinshasa, Eupen et Stavelot. Il vit et travaille depuis 1967 à G'Doumont (Malmedy). A partir de 1990, il débute parallèlement un travail de plasticien. Il a publié en langue française et allemande dans des revues et anthologies. Son dernier recueil est paru aux éditions Krautgarten. Il traduit également des poésies contemporaines.

1 commentaire :

  1. Je ais en parler sur ACTU en vous citant bien entendu.
    http://www.bandbsa.be/contes.htm

    Amitiés,
    Bob

    RépondreSupprimer