mercredi 30 décembre 2015

"Après la nuit" (Elsa Ferini)

                                                             Après la nuit       
A 45 ans, l'auteur belge Elsa Ferini vient de sortir son cinquième roman policier :  "Après la nuit" aux éditions Edilivre (www.edilivre.com). Il raconte l'enquête menée par un policier devenu aveugle.


Elsa Ferini s'est confiée au journal "La Province" :


"J'ai toujours été passionnée de romans policiers. Et puis, j'ai une imagination débordante, très fertile. A force de lire les romans policiers des autres, je me suis dit : pourquoi pas moi? J'ai lu aussi pas mal de biographies d'auteurs. Pas mal sont enseignants ou avocats, mais Mary Higgins Clark est une femme ordinaire. Cela m'a boostée! Je n'avais pas de formation littéraire. Cela m'a pris deux ans entre 2004 et 2006 pour écrire mon premier roman policier. Le temps de trouver une maison d'édition et il a été publié seulement en 2009. Les autres ont évidemment suivi. Mon deuxième a très bien marché car il a été repris dans la sélection officielle au concours de la Plume de Cristal 2010 pour le meilleur roman policier dans le cadre du festival international du film policier à Liège. Ce jour-là, j'ai pris conscience que je pouvais écrire des romans policiers et qu'ils plaisaient.


C'est dans le train (trajets aller et retour) que j'écris le plus souvent. Mes collègues de travail ont découvert petit à petit mon univers du roman policier. Ils ne s'attendaient pas à ce profil car ils me décrivent comme une femme souriante et gentille, loin des clichés établis sur les auteurs des romans policiers. J'ai lu et je lis beaucoup de romans policiers, et j'ai une imagination très fertile. Quant aux faits divers, ils peuvent m'inspirer, mais cela doit s'arrêter là car il faut respecter l'intimité des familles des victimes. Et puis, je demande des infos un peu partout. J'ai ainsi pu rencontrer un membre de la police boraine qui m'a donné diverses infos. Autre exemple : comme mon dernier roman évoque la cécité, j'ai demandé à consulter divers bouquins sur le sujet à la bibliothèque de l'AWIPH à Charleroi. Avec "Après la nuit", il y a un côté réel. J'ai voulu montrer le côté réel des aveugles. Ici, j'ai choisi un anti-héros et ce côté inattendu intensifie l'action".


A noter qu'Elsa Ferini sera présente le samedi 20 février 2016 à la Foire du Livre de Bruxelles.

Aucun commentaire :

Publier un commentaire